Les 10 commandements pour un jardin écologique

Lorsqu’on laisse un coin de jardin sans intervention, de nombreuses plantes y poussent toutes seules. Les graines sont apportées par les oiseaux, arrivent par le vent ou étaient à l’état de dormance dans le sol. Très rapidement toute une vie va se mettre en place toute seule. Le premier intérêt que j’y vois est déjà de pouvoir observer cette installation qui s’approche du miracle à chaque fois !

Toutes ces plantes sont des hôtes pour toute une faune qui ont des besoins très spécifiques. Beaucoup de papillons ont besoin de ces plantes sauvages pour vivre, y pondre, les chenilles pour y manger. Elles ne trouvent pas ces supports dans les plantes cultivées de nos jardins. Vous créez ainsi une poche de biodiversité qui peut permettre à de nombreux insectes de vivre. Je lance le pari que vous passerez des heures à observer tout ce petit monde en pleine activité. Ce petit bout de jardin peut devenir une zone très intéressante finalement 😉

jardin ecologique

Les oiseaux friands de bonnes choses vont aussi « accourir » pour manger les graines de ces plantes et les insectes. Ils vont au passage aller voir aussi à coté, dans la partie domestiquée de votre jardin, et vous débarrasser des parasites de vos plantes !

Certain diront que tout cela est bien beau, mais qu’il y a déjà des friches aux abords de nos villes, la campagne et que cela doit bien suffire, pas besoin d’en rajouter chez nous ! En plus attirer les insectes, ces bestioles qui piquent et qui grattent, ah non ! Franchement, ces écolos, ils sont malades … Pour répondre sérieusement, en premier lieu, cela peut nous permettre de garder les pieds sur terre et ne pas perdre de vu que nous sommes loin d’être les seuls habitants sur cette planète … Ensuite, cela permet de faire un corridor vert pour favoriser la circulation de ces insectes qui quoi que de notre hauteur d’homme peuvent nous sembler sans intérêt, sont très utiles à l’équilibre général de la chaine alimentaire. Bien sur, il ne s’agit pas de laisser le coin du jardin le plus visible en friche ! Il y a moyen d’intégrer ce petit bout de nature laissé libre dans un endroit discret ! Peut importe la taille, 5, 10  ou 500 m², l’important est d’essayer de le faire. Par exemple, vous pouvez laisser votre verger sans tonte et le faucher qu’une fois par an en septembre en laissant les herbes sur place. Il fourmillera de vie, vous aurez plein de papillons, d’oiseaux, et surtout vos fruitiers seront beaucoup mieux pollinisés et sans parasite !

Vous aimerez aussi...